Les Estivales au Restaurant du Fort de Mons

01 juillet 2020

C'est un rendez-vous propice à l'été que vous propose l'équipe du Restaurant du Fort de Mons situé à Mons-en-Barœul.

C'est dans le cadre atypique du Fort de Mons, un ouvrage fortifié situé sur la commune de Mons-en-Barœul, qu'aura lieu cette série d'événements appelée "Les Estivales du Fort de Mons". Vous allez pouvoir profiter de la terrasse du Restaurant du Fort pour vous imprégner de cet endroit magique au son d'une musique diffusée par un DJ. 

La carte de cocktails & boissons (avec ou sans alcool) s'annonce très alléchante (à consommer avec modération, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé). Des planches de charcuterie et fromages seront proposées.

Vous avez rendez-vous chaque jeudi & vendredi de l'été à partir de 19h00. Sans réservation. Et ça commence ce jeudi 2 juillet ! 

Le Restaurant du Fort de Mons

4, rue de Normandie – 59370 – Mons-en-Barœul
Tél. 03 28 36 98 39 - https://restaurantfortdemons.com/

A propos du Fort de Mons (Source : Wikipedia)

Le fort a été construit entre 1878 et 1880, à la suite du décret de 1878 signé par le président Patrice de Mac Mahon. 

Par le décret du 21 janvier 1887, le ministre de la Guerre Georges Boulanger renomme tous les forts, batteries et casernes avec les noms d'anciens chefs militaires3. Pour le fort de Mons, son « nom Boulanger » est en référence au maréchal Étienne Macdonald : le nouveau nom devait être gravé au fronton de l'entrée. Dès le 13 octobre 1887, le successeur de Boulanger au ministère, Théophile Ferron, abroge le décret4. Le fort reprend officiellement son nom précédent. 

Les fortifications de la place forte de Lille n'ont pas été modernisées à la fin du xixe siècle (pas de béton ni de cuirassement) ; en conséquence, la place est déclassée en 1910. L'agglomération est proclamée « ville ouverte » par décret du 1er août 1914, le poste de gouverneur de Lille (c'est alors le général Lebas) est supprimé et le matériel militaire commence à être évacué (vers Maubeuge, Hirson, Vincennes et Versailles). Mais le 21 août, le commandant en chef Joffre nomme le général Herment, qui commandait à Douai, commandant de la défense de Lille ; dès le 24 c'est le contre-ordre, il faut évacuer en catastrophe l'arsenal d'artillerie et les dépôts d'infanterie (ceux-ci au Havre). L'agglomération reste ensuite en dehors de la zone des opérations jusqu'au retour de quelques unités françaises le 16 septembre ; les combats d'octobre ne concernent que le centre-ville et les faubourg est et sud5. 

Pendant la période d'occupation allemande de 1914 à 1918, le fort sert de camp de prisonniers pour des soldats du Commonwealth6 ; pendant l'entre-deux-guerres, le fort héberge une unité militaire colombophile. 

Vendu à la ville de Mons-en-Barœul par l'armée en 1972, il a été rénové par l'architecte Gérard David. Inauguré les 2 et 3 juin 1984, il abrite de nombreux lieux d'activités culturelles : la bibliothèque municipale, la ludothèque, un espace culturel multimédia, une salle d'exposition, une école de musique, un restaurant7, un bar ainsi qu'un théâtre à ciel ouvert. Le fort de Mons a été l'une des douze Maisons Folies mises en place lors des événements de Lille 2004 (capitale européenne de la culture).

Tout lire sur Wikipédia